Mentions légales

Éditeur du site
Le présent site est la propriété de la société © WASI.

Le directeur de rédaction et de publication du site web est Gabrielle, en qualité de représentante légale de la société © WASI.

Protection des données personnelles
Ce site est en conformité avec les dispositions de la loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, au fichier et aux libertés.

Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Vous pouvez exercer ce droit par mail.

Reproduction et Droits d’auteur
La structure générale, ainsi que les textes, composants de ce site web sont la propriété intellectuelle exclusive de la société © WASI.

Toutes les informations contenues dans le présent site, y compris d’éventuelles informations appartenant à un tiers, ainsi que toute diffusion d’articles parus dans la presse écrite, ont fait l’objet d’une autorisation préalable.

Toute reproduction totale ou partielle du site web © WASI est interdite sans autorisation expresse et préalable de la société © WASI. Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

La marque WASI a fait l’objet d’un dépôt auprès de l’I.N.P.I. Toute reproduction totale ou partielle de la marque © WASI, sans autorisation préalable et expresse de la société © WASI, est donc prohibée.

Enfin, les liens hypertextes mis en place dans le cadre du site web © WASI en direction d’autres ressources présentes sur le réseau Internet ne sauraient engager la responsabilité de la société © WASI.

Crédits Photographique
© Thomas Lefebvre, © Vladstudio, © WASI

Publicité par voie électronique
L’Article 22 de la loi du 21 juin 2004 interdit la prospection directe par courrier électronique utilisant les coordonnées d’une personne physique, sauf à ce que cette dernière ait exprimé son consentement préalable. Lors de la séance du 17 février 2005, la CNIL a estimé que l’objet de la loi était de protéger la vie privée des consommateurs personnes physiques et non de limiter la correspondance BtoB .

Ainsi, elle a pris une position contraire à celle prise au plan européen en ne soumettant plus l’e-mailing à destination des adresses professionnelles au régime de l’opt-in lorsque le message a un lien avec la fonction professionnelle du destinataire.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]